L’Express

A l’ONU, les Palestiniens reçoivent un soutien massif mais symbolique à leur adhésion

L'ambassadeur palestinien à l'ONU Riyad Mansour, vendredi 10 mai 2024.




Provoquant la colère d’Israël, une majorité écrasante de l’Assemblée générale de l’ONU a jugé, ce vendredi 10 mai, que les Palestiniens mériteraient d’être membres à part entière de l’organisation, leur octroyant quelques droits supplémentaires à défaut d’une véritable adhésion bloquée par les Etats-Unis. « Je me suis tenu des centaines de fois à cette tribune, souvent dans des circonstances tragiques, mais aucune comparable à ce que mon peuple vit aujourd’hui », a lancé l’ambassadeur palestinien à l’ONU Riyad Mansour.Cette résolution « aura un impact important sur l’avenir du peuple palestinien », même si en elle-même, elle « ne rend pas justice à l’Etat de Palestine » qui reste observateur, a ajouté l’ambassadeur des Emirats arabes unis Mohamed Issa Abushahab, au nom des pays arabes. Face à la guerre à Gaza, les Palestiniens, qui ont depuis 2012 un statut « d’Etat non membre observateur », avaient relancé début avril leur requête de 2011 réclamant de devenir un Etat membre à part entière des Nations unies. Pour aboutir, une telle initiative nécessite, avant un vote de l’Assemblée générale à la majorité des deux-tiers, une recommandation positive du Conseil de sécurité. Mais les Etats-Unis y ont mis leur veto le 18 avril.Les infos à retenir⇒ Plus de 100 000 personnes ont fui Rafah⇒ Trêve : les délégations ont quitté Le Caire⇒ L’UNRWA ferme son QG de Jérusalem-EstIsraël annonce que quatre de ses soldats ont été tuésL’armée israélienne a annoncé ce vendredi la mort de quatre de ses soldats, tués par un « engin explosif » dans Gaza-ville, dans le nord de la bande de Gaza. « Les quatre soldats ont été tués […] par un engin explosif près d’une école dans le quartier de Zeitoun » de la ville de Gaza, indique l’armée à l’AFP. Elle précise dans un communiqué que deux militaires, dont un officier, ont été « grièvement blessés » par l’explosion.Ces morts portent à 271 le nombre de soldats tués dans la campagne militaire israélienne sur Gaza depuis le début de l’offensive au sol le 27 octobre, selon l’armée. En outre, deux soldats israéliens ont été grièvement blessés lors de combats dans le sud de la bande de Gaza, indique l’armée israélienne, sans autre détail.Gaza : plus de 100 000 personnes ont fui RafahQuelque 110 000 personnes ont désormais fui la ville de Rafah – menacée d’un assaut à grande échelle par l’armée israélienne – vers des zones qu’elles jugent moins dangereuses sur l’étroit territoire palestinien, ont indiqué des responsables de l’ONU vendredi. »Quelque 30 000 personnes fuient la ville chaque jour », a indiqué le responsable du bureau des Affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) pour Gaza, Georgios Petropoulos, précisant que « la plupart de ces gens ont déjà dû se déplacer à 5 ou 6 reprises » depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas.Des tirs d’artillerie vers RafahAux premières heures vendredi, des équipes de l’AFP ont fait état de tirs d’artillerie israéliens vers Rafah, à la frontière égyptienne, et des témoins de frappes aériennes et de combats dans la ville de Gaza (nord).Défiant les mises en garde internationales, l’armée israélienne a mené depuis mardi des incursions qualifiées de « ciblées » dans l’est de Rafah et pris le contrôle du passage frontalier avec l’Egypte, verrouillant une porte d’entrée névralgique pour les convois d’aide humanitaire vers le territoire assiégé. Le président américain Joe Biden a menacé de cesser les livraisons de certains types de bombes en cas d’offensive sur Rafah, l’avertissement le plus sévère de Washington, principal fournisseur d’armes à Israël, depuis le début du conflit. »Si nous devons tenir seuls, nous tiendrons seuls. Je l’ai déjà dit, s’il le faut, nous combattrons avec nos ongles », a répondu jeudi Benyamin Netanyahou au président Biden. Le porte-parole de l’armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, a affirmé de son côté que celle-ci avait suffisamment d’armement pour « accomplir sa mission à Rafah ».Les délégations ont quitté Le CairePendant ce temps, le Hamas a envoyé un message aux autres factions palestiniennes pour expliquer son point de vue sur l’état des négociations indirectes avec Israël qui se déroulaient depuis mercredi au Caire. »La délégation a quitté Le Caire pour Doha. L’occupation a rejeté la proposition soumise par les médiateurs que nous avions acceptée. En conséquence, la balle est désormais entièrement dans le camp de l’occupation », nom donné à Israël par le mouvement islamiste, a-t-il indiqué dans cette lettre.Les représentants du Hamas et d’Israël ont quitté Le Caire après « deux jours de négociations », avait rapporté le média Al-Qahera News, proche du renseignement égyptien, précisant que les efforts des pays médiateurs (Egypte, Qatar, Etats-Unis) « se poursuivent pour rapprocher les points de vue des deux parties ».L’Egypte et les Etats-Unis à la manoeuvreLa diplomatie égyptienne a exhorté vendredi le Hamas et Israël à faire preuve de « flexibilité » pour parvenir à un accord « dans les plus brefs délais » pour « mettre fin à la tragédie humanitaire » dans la bande de Gaza.Le directeur de la CIA, William Burns, qui s’est fortement impliqué dans les pourparlers et présent au Caire et à Jérusalem cette semaine, rentre vendredi aux Etats-Unis, a affirmé la Maison-Blanche. Dans la nuit, le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken s’est entretenu avec son homologue égyptien Sameh Choukri pour réitérer l’opposition américaine à « une opération militaire majeure à Rafah » et son « rejet » de « tout déplacement forcé des Palestiniens de Gaza ».L’UNRWA ferme son QG de Jérusalem-EstL’UNRWA a annoncé jeudi soir fermer ses bureaux de Jérusalem-Est après que « des extrémistes israéliens » ont « mis le feu » à des zones en plein air de l’enceinte, a annoncé le patron de l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens.Jeudi soir, « des Israéliens ont mis le feu deux fois au périmètre du QG de l’Unrwa à Jérusalem-Est occupée », et ce alors que « du personnel de l’Unrwa et d’autres agences de l’ONU étaient présents » à l’intérieur, indique Philippe Lazzarini sur X, précisant qu’aucun « membre du personnel onusien n’a été blessé ». »Je condamne la récente attaque contre les bureaux de l’Unrwa à Jérusalem-Est. Prendre pour cible des travailleurs et des biens humanitaires est inacceptable et cela doit cesser », a déclaré sur X le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres. Le chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell, a également condamné « fermement l’attaque » contre les locaux de l’agence onusienne.Israël en finale de l’EurovisionIsraël s’est qualifié pour la finale samedi de l’Eurovision de la chanson à Malmö, en Suède, où des milliers de personnes ont manifesté contre sa participation à ce concours en raison de la guerre à Gaza.La jeune artiste Eden Golan a décroché son ticket jeudi soir avec la chanson « Hurricane », dont la version initiale avait dû être modifiée car elle faisait allusion à l’attaque du groupe islamiste Hamas qui a ensanglanté Israël le 7 octobre.



Source link : https://www.lexpress.fr/monde/proche-moyen-orient/gaza-le-hamas-et-israel-quittent-les-pourparlers-du-caire-MN67NXLE6FBKDLO4L4ZGFDNCLE/

Author :

Publish date : 2024-05-10 18:52:30

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : L’Express

.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . +