L’Express

Guerre en Ukraine : un missile de croisière russe viole l’espace aérien polonais

Dimanche 24 mars, des missiles aériens russes ont ciblé la ville de Kiev.




Kiev, tout comme d’autres régions de l’ouest de l’Ukraine, ont été ciblées par de nouvelles attaques aériennes russes ce dimanche 24 mars au matin. Pour la troisième fois en une semaine, l’ensemble du territoire a été placé en état d’alerte durant la nuit. Des frappes qui surviennent au lendemain de la prise, par Moscou, du village d’Ivanivské, situé entre la ville-clé de Tchassiv Iar et Bakhmout, territoire détruit et occupé par la Russie depuis mai 2023.Les infos à retenir⇒ La Russie accusée de violer l’espace aérien polonais⇒ Nouvelles attaques aériennes russes sur Kiev et d’autres régions d’Ukraine⇒ L’armée ukrainienne dit avoir touché deux navires russes en CriméeUn missile de croisière russe viole l’espace aérien polonaisUn missile de croisière russe lancé contre des villes situées dans l’ouest de l’Ukraine a violé l’espace aérien polonais avant de le quitter, a indiqué ce dimanche le commandement opérationnel des forces armées sur le réseau social X. « L’objet a volé dans l’espace polonais à la hauteur du village d’Oserdow (est) et y est resté pendant 39 secondes », a-t-il précisé, soulignant que le missile a été observé par les radars militaires pendant toute la durée du vol.La Pologne exigera des explications de la part de Moscou pour cette « nouvelle violation de l’espace aérien », a réagi le ministère polonais des Affaires étrangères dans un communiqué. « Avant tout, nous demandons à la Fédération de Russie de mettre fin aux frappes aériennes terroristes contre le population et le territoire de l’Ukraine, de mettre fin à la guerre et de s’occuper des problèmes internes du pays », peut-on lire dans le document. »Tous les systèmes de défense aérienne, tous les systèmes des forces aériennes ont été activés en Pologne », a indiqué à la presse le ministre polonais de la Défense, précisant que l’armée surveillait au total les trajectoires d’une douzaine de missiles russes.Nouvelles attaques russes sur Kiev et d’autres régions de l’UkraineA l’aube ce dimanche, les forces russes ont lancé de nouvelles attaques aériennes massives sur Kiev et d’autres régions d’Ukraine. Selon Serguiï Popko, chef de l’administration militaire de Kiev, l’armée russe a attaqué la capitale à l’aide de missiles de croisière tirés depuis des bombardiers stratégiques Tu-95MS.D’après Serguiï Popko, l’attaque a été lancée depuis la région de Saratov, dans le sud-ouest de la Russie. Pour l’heure, aucune victime n’est à déplorer. Pour la troisième fois en une semaine, l’ensemble du territoire ukrainien a été placé en état d’alerte durant la nuit. Cette alerte a duré deux heures dans la capitale, selon le chef de l’administration militaire de Kiev.Le gouverneur de la région de Lviv, Maksym Kozytskyï, a quant à lui lui fait état d’attaques de missiles dans le district de Stryï, au sud de la ville de Lviv.L’armée ukrainienne dit avoir touché deux navires russes en CriméeL’armée ukrainienne a annoncé ce dimanche 24 mars avoir touché deux navires « amphibies Yamal et Azoy » russes lors d’une attaque sur Sébastopol, le grand port de la péninsule de Crimée que la Russie a annexée en 2014. Selon le communiqué du centre de communications des forces armées ukrainiennes, « un centre centre de communications et d’autres infrastructures de la Flotte russe de la Mer Noire » ont également été touchés.La Russie revendique la conquête d’un nouveau village ukrainienLa Russie a revendiqué, samedi 23 mars, la conquête du village d’Ivanivské, situé dans un secteur important du front, près de la ville-clé de Tchassiv Iar et de Bakhmout, ville détruite et occupée par la Russie depuis mai 2023. Si les forces russes parvenaient à conquérir Tchassiv Iar, elles pourraient intensifier leurs attaques contre Kramatorsk, grande ville du Donbass contrôlée par Kiev et visée de plus en plus souvent par des bombardements russes.La Russie a par ailleurs affirmé dans la soirée avoir repoussé une attaque de 10 missiles ukrainiens visant la ville de Sébastopol en Crimée, a indiqué son gouverneur, Mikhaïl Razvojaïev, sur Telegram. Il a ensuite précisé que l’attaque avait fait un mort, un civil de 65 ans touché par un débris de missile, et quatre blessés, dont un adolescent.Attentat de Moscou : Zelensky accuse Poutine de « rejeter la faute » sur l’UkraineLe président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a accusé samedi soir son homologue russe de chercher à « rejeter la faute » sur son pays, au lendemain l’attaque qui a fait 133 morts dans la banlieue de Moscou. « Ils viennent en Ukraine, brûlent nos villes et tentent de rejeter la faute sur l’Ukraine. Ils torturent et violent notre peuple – et ils le blâment. Ils ont amené des centaines de milliers de leurs propres terroristes ici, sur les terres ukrainiennes […] et ils ne se soucient pas de ce qui se passe dans leur propre pays », a-t-il fustigé dans son message quotidien.Dans la journée, Vladimir Poutine avait promis de « punir » les responsables de l’attaque, assurant que les assaillants avaient été arrêtés en chemin vers l’Ukraine et ne mentionnant pas la revendication du groupe djihadiste Etat islamique (EI). Bien que ce dernier ait revendiqué l’attaque, le chef du Kremlin n’a fait aucune mention de son implication lors de sa première allocution télévisée depuis le drame.



Source link : https://www.lexpress.fr/monde/europe/guerre-en-ukraine-un-missile-de-croisiere-russe-viole-lespace-aerien-polonais-UQQIY4IWUBHVFG2CAKBZ4UXMPU/

Author :

Publish date : 2024-03-24 11:57:41

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : L’Express

.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . +