L’Express

Attal à l’Assemblée : agriculteurs, bas salaires… Ce qu’il faut retenir du discours du Premier ministre

Le Premier ministre français Gabriel Attal prononce la déclaration de politique générale de son gouvernement devant l'Assemblée nationale, trois semaines après sa nomination par le président français.




C’est une prise de parole qui finissait presque par se faire attendre. Trois semaines après sa nomination à Matignon par Emmanuel Macron, Gabriel Attal a prononcé ce mardi 30 janvier son discours de politique générale à l’Assemblée nationale. Alors que la gauche a déposé une motion de censure qui ne devrait en principe pas aboutir, le Premier ministre a pu préciser les « grandes orientations » qu’il souhaite donner à son nouveau gouvernement, dont le casting final devrait être complété dans les prochains jours. « Exception agricole française », travail et salaire, transition écologique… Retour sur les principales déclarations de Gabriel Attal à l’Assemblée nationale.Une « exception agricole française »Plongé dans une intense crise du monde agricole, le Premier ministre Gabriel Attal a assuré qu’il devait y « avoir une exception agricole française », et promis que le gouvernement serait « au rendez-vous, sans aucune ambiguïté » pour répondre aux revendications du mouvement. « Notre agriculture est notre force, et notre fierté aussi », a affirmé le chef du gouvernement. « Alors je le dis ici solennellement : il doit y avoir une exception agricole française », a-t-il déclaré.Le Premier ministre a aussi salué « nos agriculteurs, nos pêcheurs, qui travaillent matin, midi et soir pour nous nourrir ». Confronté à sa première crise depuis sa nomination, le chef du gouvernement avait annoncé vendredi dernier un premier train de mesures, sans que cela n’apaise vraiment la colère. « Supprimer des normes, c’est possible : vendredi dernier, j’ai annoncé la suppression de 10 normes nationales pour nos agriculteurs – et beaucoup d’autres suivront ! », a assuré Gabriel Attal.Si le Premier ministre n’a pas fait d’annonces conséquentes sur le sujet agricole, il a néanmoins assuré que « d’ici le 15 mars, toutes les aides de la PAC seront versées sur les comptes bancaires » des agriculteurs.Une réforme à venir pour les bas salairesPour « ‘désmicardiser’ la France », Gabriel Attal a annoncé une réforme sur les bas salaires. « Nous avons un salaire minimum nettement supérieur à celui de nos voisins et nous en sommes fiers. Mais nous avons une part de nos travailleurs proche du Smic, beaucoup plus importante nos voisins. C’est un problème », a affirmé le Premier ministre. »Nous devons faire évoluer un système qui nous a conduits, depuis des décennies, à concentrer nos aides, nos exonérations, au niveau du Smic », a déclaré le chef du gouvernement, assurant que « oui, j’assume de le dire, il faut ‘désmicardiser’ la France ». « Dès le prochain projet de loi de finances, nous commencerons à réformer ce système », a-t-il poursuivi.Faire « payer » les rendez-vous médicaux non honorésGabriel Attal s’est dit « prêt » à restaurer des « obligations de garde » pour les médecins libéraux dans les départements mal pourvus et de faire « payer » les patients qui n’honorent pas leur rendez-vous. »Il est insupportable d’avoir chaque jour des patients qui ont rendez-vous et qui ne se présentent pas. […] Je souhaite un principe simple qui se traduise par des mesures claires dès cette année. Quand on a un rendez-vous chez le médecin et qu’on ne vient pas sans prévenir, on paye », a-t-il martelé. Toujours sur la santé le Premier ministre a enfin annoncé qu’un émissaire serait nommé pour aller « chercher à l’étranger des médecins qui voudraient venir exercer en France ».Une réforme « par voie réglementaire » de l’AME « avant l’été »Gabriel Attal a annoncé une réforme de l’Aide médicale d’Etat (AME), « avant l’été », et « par voie réglementaire » devant les députés. Le chef du gouvernement a assuré qu’il tiendrait « l’engagement » de sa prédécesseure Elisabeth Borne, « de réformer l’aide médicale d’Etat » pour les étrangers sans papiers.Elisabeth Borne l’avait promis à la droite lors des négociations sur le projet de loi immigration. « Nous le ferons avant l’été par voie réglementaire », sur la base du rapport de l’ex-ministre PS Claude Evin et de Patrick Stefanini, figure de LR, a-t-il précisé.Une nouvelle peine « équivalente » aux travaux d’intérêt général pour les moins de 16 ans »Nous créerons des travaux d’intérêt éducatif » pour les mineurs de moins de seize ans a indiqué Gabriel Attal, en expliquant qu’ils seraient « équivalents » à des peines d’intérêt général. »Je ne me résoudrai pas à ce qu’on préfère attendre avant de donner une lourde peine, alors que bien souvent, c’est très tôt qu’il aurait fallu agir », a ajouté le chef du gouvernement, en appelant à « revenir à un principe clair : tu casses, tu répares ; tu salis, tu nettoies ; tu défies l’autorité, on t’apprend à la respecter ».La rémunération au mérite des fonctionnaires reportée au « second semestre »Gabriel Attal a acté le report au « second semestre » de la réforme de la fonction publique, un texte annoncé initialement pour février et qui doit notamment élargir les possibilités de payer les fonctionnaires au mérite. « Nous agirons pour nos fonctionnaires, qui permettent à l’Etat d’avancer et s’engagent au service de l’intérêt général, en intégrant leur mérite et leurs efforts à leur rémunération », a déclaré le chef du gouvernement, ajoutant qu’un « projet de loi sera déposé dès le second semestre de cette année ».Annoncée en septembre 2023 par l’ancien ministre de la Fonction publique Stanislas Guerini, la réforme devait être présentée en Conseil des ministres au mois de février. Mais elle avait pris du retard avec le changement de gouvernement, le portefeuille de la Fonction publique étant vacant depuis la démission de l’équipe dirigée par Elisabeth Borne. »Continuer la montée en puissance de notre parc nucléaire »Le Premier ministre Gabriel Attal a assuré que l’EPR de Flamanville, dont la construction se prolonge depuis 2007, serait « opérationnel » cette année, lors de son discours de politique générale devant l’Assemblée nationale. »Nous allons continuer la montée en puissance de notre parc nucléaire, investir massivement dans les programmes. Et cette année, l’EPR de Flamanville sera opérationnel », a affirmé M. Attal qui s’est dit fier « d’être à la tête d’un gouvernement pro-énergie nucléaire ».Vers la création d’un « service civique écologique »Gabriel Attal a annoncé vouloir créer un « service civique écologique » qui réunira en 2027 50 000 jeunes désireux de « s’engager concrètement pour le climat ». « Réussir la transition écologique est le défi de notre génération. Notre jeunesse veut s’engager, participer, aider. Elle se demande comment être utile pour la planète. C’est pourquoi nous lancerons un service civique écologique, qui rassemblera d’ici la fin du quinquennat 50 000 jeunes prêts à s’engager concrètement pour le climat », a déclaré le Premier ministre.Toujours sur le volet environnemental, le chef du gouvernement a également annoncé son intention de lancer un plan de réduction de la pollution plastique visant les 50 sites les plus générateurs d’emballages plastiques en France. »Ma porte sera toujours ouverte » aux oppositionsGabriel Attal a déclaré aux oppositions que « (sa) porte sera toujours ouverte » et qu’il ne « renoncera jamais à dialoguer » avec elles. « Nous avons une majorité que je salue, à qui je veux dire ma confiance et ma fidélité. Mais cette majorité est relative, et les Français attendent que nous cessions les querelles de principes pour échanger et pour agir ensemble », a déclaré le Premier ministre au Palais Bourbon. »A travers vous, mesdames et messieurs les députés des oppositions, ce sont les voix de millions de Français qui s’expriment […] C’est aussi cela, la méthode que je veux pour mon gouvernement : respecter les Français, respecter les oppositions, respecter notre Parlement », a-t-il annoncé à l’Assemblée nationale, appelant à cesser « les querelles de principes ».



Source link : https://www.lexpress.fr/politique/attal-a-lassemblee-agriculteurs-bas-salaires-ce-quil-faut-retenir-du-discours-du-premier-ministre-3FCDB3AFWFFVXPFGPPKNQCDGDA/

Author :

Publish date : 2024-01-30 18:36:05

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : L’Express

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .