L’Express

Nucléaire : l’EPR anglais d’Hinkley Point ne démarrera pas avant 2029

Le chantier de construction des réacteurs nucléaires de la centrale à Hinkley Point C, à Bridgwater (Angleterre), le 7 avril 2022




La mise en service du premier EPR de la centrale d’Hinkley Point C en Angleterre est désormais repoussée d’au moins 2 ans, voire 4 ans, pour une livraison désormais attendue au mieux en 2029, voire 2030 ou 2031 selon les scénarios, a annoncé ce mardi 23 janvier EDF.EDF indique avoir « réestimé la durée attendue » des travaux de montage électro-mécanique, (câbles et tuyaux) au moment où cette phase commence juste. Compte tenu de ces nouveaux délais, le coût du projet est désormais « évalué dans une fourchette entre 31 et 34 milliards de livres en valeurs de 2015 », a annoncé l’énergéticien, soit un surcoût de 6 à 8 milliards de livres (7 à 9,3 milliards d’euros) par rapport à la dernière révision en 2022.L’électricien française gère actuellement les huit sites de centrales nucléaires du Royaume-Uni, cinq en production (Sizewell B, Torness, Heysham 2, Heysham 1, Hartlepool) et trois en phase de déchargement de combustible (Hunterston B, Hinkley Point B et Dungeness B). Londres a l’intention de construire jusqu’à huit nouveaux réacteurs d’ici 2050.



Source link : https://www.lexpress.fr/monde/europe/nucleaire-lepr-anglais-dhinkley-point-ne-demarrera-pas-avant-2029-CYOPYFTISNAQBPIZYCNYOXAW6E/

Author :

Publish date : 2024-01-23 20:43:25

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : L’Express

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .