L’Express

L’immigration « déborde » : ce rapport qui fait polémique aux Pays-Bas

Le dirigeant d'extrême droite néerlandais Geert Wilders, à La Haye le 24 novembre 2023




De Paris à Berlin, les populations se rebiffent contre des projets de politique migratoire qui consacrent, selon elles, la victoire de « l’extrême droite ». En France, quatre jours avant une décision attendue du Conseil constitutionnel, le 25 janvier, plus de 150 rassemblements sont prévus ce dimanche 21 janvier contre la promulgation de la loi « immigration », adoptée en décembre dernier par les parlementaires.En Allemagne, ce sont quelque 250 000 personnes qui ont manifesté ce samedi contre un projet d’expulsion massive d’étrangers porté par des membres du parti d’extrême droite l’Alternative pour l’Allemagne (AfD). Ce dimanche encore, des dizaines de milliers de personnes sont de nouveau attendues dans les rues de Berlin, de Munich ou de Cologne.Un pays, pourtant frontalier de l’Allemagne, semble déroger – pour l’heure – à cette tendance contestataire en Europe : les Pays-Bas. Le pays « déborde », selon les mots de son Premier ministre Geert Wilders sur X. Le populiste néerlandais soutient une fin pure et simple de l’asile et une politique d’immigration très restrictive.Plus de 400 000 migrants en 2022Un thème qui a marqué les élections législatives du 22 novembre 2023, lors desquelles le Parti pour la liberté (PVV) dirigé par Geert Wilders est arrivé en tête. Mais qui, par ailleurs, secoue actuellement le petit pays de 17,9 millions d’habitants, alors qu’une commission indépendante a rendu un rapport le 15 janvier sur la situation démographique du royaume.L’instance, nommée Développement démographique 2050, a été mandatée en 2022 par les députés du précédent Parlement. Et le rapport semble coïncider avec les idées du chef du gouvernement actuel, puisqu’il prône « une augmentation limitée de la population » afin de préserver l’économie et le bien-être du pays.La commission suggère un encadrement ainsi qu’une forte limitation de l’immigration, avec davantage de sélectivité pour la main-d’œuvre étrangère. Pour rappel, les Pays-Bas ont accueilli plus de 406 000 personnes dont 108 000 réfugiés d’Ukraine en 2022, selon les chiffres du gouvernement néerlandais. C’est 60 % de plus qu’en 2021. Si cette évolution devait se poursuivre sans être limitée, le pays pourrait compter jusqu’à quelque 23 millions d’habitants en 2050, prédit la commission dirigée par Richard van Zwol, un membre du Conseil d’Etat.Négociations pour un nouveau gouvernementSelon le plus extrême des trois scénarios étudiés par l’instance indépendance, 45 % de la population serait alors d’origine étrangère, contre 26 % si l’immigration était plus contrôlée, peut-on lire dans Le Monde. « Les Pays-Bas sont déjà l’un des pays les plus petits et les plus densément peuplés [d’Europe], nous ne pouvons pas continuer comme ça », a martelé Richard van Zwol, lors de la publication du rapport.La commission suggère ainsi une limitation à 40 000, ou 60 000 au maximum, du nombre d’étrangers admis chaque année afin que l’économie du pays « continue de tourner » et que les services publics restent « gérables ».Ce rapport intervient en pleines négociations sur la formation du nouvel exécutif. Geert Wilders, à la tête du PVV, espère toujours former une coalition avec trois autres partis du centre et de l’extrême droite avec qui il partage certaines positions. « Le PVV, le VVD [Parti populaire pour la liberté et la démocratie], le NSC [Nouveau Contrat social] et le BBB [Mouvement agriculteur-citoyen] veulent tous ‘renforcer le contrôle de l’immigration' », précise le quotidien néerlandais NRC (libéral).Aux Pays-Bas, « l’époque où limiter l’immigration était essentiellement un thème électoral de droite semble révolue », observe De Volkskrant (centre-gauche). En témoigne notamment le changement de ton du VVD, désormais dirigé par Dilan Yesilgöz, qui a succédé à Mark Rutte. Fille de réfugiés, elle a promis, elle aussi, de réduire l’immigration.



Source link : https://www.lexpress.fr/monde/europe/limmigration-deborde-ce-rapport-qui-fait-polemique-aux-pays-bas-Y4DE5VHGBFAWTHS5AWSJCNYSWI/

Author :

Publish date : 2024-01-21 14:53:53

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : L’Express

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .