L’Express

Gaza : les 12 otages libérés par le Hamas et le Djihad islamique sont en Israël

logo




La trêve entre Israël et le Hamas est prolongée jusqu’à jeudi matin avec la libération progressive d’autres otages israéliens et prisonniers palestiniens et l’acheminement d’aide dans la bande de Gaza où la situation humanitaire reste « catastrophique ».Faits essentiels⇒ La trêve est prolongée jusqu’à jeudi.⇒ Un navire français, le Dixmude, a accueilli de premiers blessés à Gaza.⇒ Washington envoie de l’aide à Gaza par avions militaires.Gaza : les 12 otages libérés par le Hamas et le Djihad islamique sont en IsraëlLes douze otages libérés mardi soir dans la bande de Gaza par les mouvements palestiniens Hamas et Djihad islamique sont arrivés en Israël via l’Egypte, a indiqué l’armée israélienne. »Ils seront emmenés vers des hôpitaux israéliens où ils retrouveront leurs familles », a précisé l’armée. Chaque jour depuis vendredi, le Hamas libère une dizaine de femmes et d’enfants enlevés lors de son attaque sanglante du 7 octobre en Israël, en échange de la libération de trois fois plus de prisonniers palestiniens.Chaque jour depuis vendredi, le Hamas libère une dizaine de femmes et d’enfants otages enlevés lors de son attaque sanglante du 7 octobre en Israël, en échange de la libération de trois fois plus de prisonniers palestiniens.Un navire français a accueilli de premiers blessésLe porte-hélicoptères français Dixmude, configuré pour offrir du soutien hospitalier aux civils blessés de la bande de Gaza, a accueilli ce mardi de « premiers patients en urgence relative » dans le port égyptien d’Al-Arich, a annoncé mardi le ministre français des Armées Sébastien Lecornu sur la chaîne de télévision CNEWS.La structure hospitalière du navire qui a accosté lundi comprend deux blocs opératoires, 40 lits, 80 soignants, des scanners et des laboratoires d’analyses, a précisé le ministre.Washington met en garde Israël sur des déplacements au sud de GazaLe président américain Joe Biden a averti Israël que l’offensive prévue dans le sud de la bande de Gaza devait éviter les déplacements de civils en masse comme cela a été le cas avec le pilonnage du nord du territoire palestinien, ont fait savoir de hauts responsables américains. »Il ne faut pas que l’ampleur des déplacements qui ont eu lieu dans le nord se répète dans le sud » de Gaza, a déclaré lundi à la presse un responsable américain. « Il est très important que la campagne (militaire) israélienne, lorsqu’elle se déplacera vers le sud, soit menée de manière à ne pas provoquer, dans la mesure du possible, de nouveaux déplacements de personnes », a aussi souligné ce haut responsable, ajoutant que le président et ses collaborateurs avaient « insisté sur ce point de manière très claire auprès du gouvernement israélien ». »Risque élevé de famine » à Gaza, met en garde l’ONULa population de Gaza, et tout particulièrement les femmes et enfants, risque la famine si l’approvisionnement humanitaire en nourriture ne continue pas, a mis en garde ce mardi le Programme alimentaire mondial (PAM).Cette agence de l’ONU basée à Rome précise avoir fourni de la nourriture à 121 161 personnes à Gaza depuis vendredi, date du début du cessez-le-feu de quatre jours entre Israël et le Hamas, finalement prolongé jusqu’à ce jeudi matin. Mais une trêve de six jours n’est « pas suffisante pour avoir un impact significatif », estime le PAM, appelant à la « fourniture ininterrompue et régulière » de nourriture à Gaza.Selon le PAM, alors que le conflit en est à sa septième semaine, il est « hautement probable que la population de Gaza, notamment les femmes et les enfants, sont à haut risque de famine si le PAM n’est pas en mesure de fournir un accès continu à de la nourriture ».Les chefs des renseignements américain et israélien à DohaLa trêve pourrait-elle encore se prolonger après ce jeudi matin ? Les chefs des services de renseignement américain et israélien sont à Doha mardi pour discuter avec le Premier ministre du Qatar de la « prochaine phase » d’un accord potentiel entre le Hamas et Israël à Gaza, a déclaré une source informée de la visite. »Le directeur de la CIA et le directeur de l’Agence nationale israélienne de renseignement (Mossad) sont à Doha pour rencontrer le Premier ministre du Qatar, afin de consolider les progrès de l’accord de pause humanitaire prolongée et d’entamer d’autres discussions sur la prochaine phase d’un accord potentiel », a ajouté cette source à l’AFP sous couvert d’anonymat en raison du caractère sensible des discussions. »Risque élevé de famine » à Gaza, met en garde l’ONULa population de Gaza, et tout particulièrement les femmes et enfants, risque la famine si l’approvisionnement humanitaire en nourriture ne continue pas, a mis en garde mardi le Programme alimentaire mondial (PAM).Cette agence de l’ONU basée à Rome précise avoir fourni de la nourriture à 121 161 personnes à Gaza depuis vendredi, date du début d’un cessez-le-feu de quatre jours entre Israël et le Hamas. « Grâce à cette pause, nos équipes ont pu agir sur le terrain et se rendre dans des zones où nous n’avions pas pu nous rendre depuis longtemps. Ce que nous voyons est catastrophique », déplore la directrice du PAM pour le Moyen-Orient, Corinne Fleischer, dans un communiqué.Washington envoie de l’aide à Gaza par avions militairesLes Etats-Unis vont envoyer en Egypte trois avions militaires chargés d’aide destinée à la bande de Gaza à partir de mardi, ont annoncé des responsables de la Maison-Blanche.Les appareils, dont le premier doit arriver mardi et les deux autres suivre « dans les prochains jours », seront chargés d’aide médicale et alimentaire ainsi que d’équipements pour l’hiver, qui seront distribués par les Nations unies, ont-ils précisé lors d’un entretien avec la presse lundi, dont le contenu était sous embargo.Trois Franco-israéliens libérés et la trêve prolongéeQuelques heures avant la fin de la trêve, les Etats-Unis et le Qatar ont annoncé sa prolongation pour deux jours, de mardi 28 novembre 5 h 00 GMT, à jeudi 30 novembre 5 h 00 GMT. Le Hamas a confirmé la poursuite temporaire de la trêve « avec les mêmes conditions que la trêve précédente » après avoir déclaré « travailler à une nouvelle liste d’otages » à libérer. Cette extension devrait permettre la libération d’environ 20 otages et 60 prisonniers supplémentaires, et l’acheminement d’aide humanitaire dans la bande de Gaza.En vigueur depuis vendredi, elle a permis la libération de 59 otages détenus par le Hamas dans le bande de Gaza (et 19 supplémentaire dans le cadre de négociations extérieures) contre 150 Palestiniens écroués en Israël.Trois mineurs franco-israéliens sont sortis de captivités parmi les onze retournés à leurs familles lundi : Erez et Sahar Kalderon, âgés de 12 et 16 ans, et Eitan, Yahalomi, 12 ans. La nouvelle a été saluée par le chef de l’Etat français, qui s’est dit « extrêmement heureux ». Une « joie incomplète » néanmoins, puisque car le père d’Erez et Sahar reste aux mains du Hamas et de nombreux otages sont encore détenus à Gaza.Eitan, 12 ans.
Erez, 12 ans.
Sahar, 16 ans.

Trois de nos jeunes compatriotes font partie du groupe d’otages libérés aujourd’hui. Extrêmement heureux de cette annonce.

Nous restons pleinement mobilisés pour obtenir la libération de tous les otages.— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) November 27, 2023Antony Blinken une nouvelle fois en IsraëlLe secrétaire d’Etat américain Antony Blinken se rendra ainsi une nouvelle fois en Israël et en Cisjordanie occupée d’ici à la fin de semaine, pour rencontrer respectivement le Premier ministre Benyamin Netanyahou et le président Mahmoud Abbas. « Au cours de ses réunions au Moyen-Orient, il insistera sur le besoin de continuer à fournir une aide humanitaire à Gaza, d’assurer la libération de tous les otages et d’améliorer la protection des civils à Gaza », a indiqué un responsable américain.Rallonge de guerre pour NetanyahouCôté israélien, l’armée et le gouvernement, sous pression par la société civile pour libérer d’autres otages, ont réitéré ces derniers jours leur intention de reprendre à terme les combats afin de « détruire » le Hamas, de juguler toute « menace » venant de la bande de Gaza et imposer un rapport de force favorable à la libération de certains otages. Le gouvernement du Premier ministre Benyamin Netanyahou s’est d’ailleurs mis d’accord dans la nuit sur une rallonge « de guerre » de 30,3 milliards de shekels (7,5 milliards d’euros).Raïssi annule son voyage en TurquieLe président iranien Ebrahim Raïssi, qui devait effectuer mardi sa première visite en Turquie, espérant mettre de côté les divergences passées et formuler une réponse commune avec Ankara aux actions d’Israël à Gaza, ne s’y rendra finalement pas, a annoncé au dernier moment la présidence turque, sans donner d’explication ni préciser si ce déplacement serait reporté.Selon des analystes, le président iranien devait, lors de sa visite, tenter de convaincre Ankara d’aller au-delà des discours et de rompre ses relations commerciales florissantes avec Israël. Fervent défenseur de la cause palestinienne, le président turc Recep Tayyip Erdogan a pris fait et cause pour le Hamas à mesure que le nombre de victimes palestiniennes de la bande de Gaza augmentait, et qualifié Israël d' »Etat terroriste » et estimé que le Hamas était un « groupe de libérateurs qui protègent leur terre ». Mais les rencontres entre les leaders des pays musulmans et arabes n’ont pas, jusqu’à présent, permis de trouver un terrain d’entente sur les mesures économiques et politiques immédiates à prendre à propos de Gaza.Nouvelle attaque contre un centre juifUn nouveau centre communautaire juif de Montréal a été la cible d’un cocktail Molotov dans la nuit de dimanche à lundi, sur fond de montée des actes antisémites particulièrement violente au Canada depuis le 7 octobre. Aucun blessé n’est signalé, indique le directeur du centre, déplorant toutefois d' »odieuses attaques violentes et répétées ».Elon Musk contre l’antisémitisme ?Mi-novembre, il était lui-même accusé par la Maison-Blanche de « promotion abjecte de la haine antisémite et raciste ». Dans un message sur X, il approuvait une théorie du complot selon laquelle les Juifs auraient un plan secret pour favoriser l’immigration clandestine en Occident afin d’y affaiblir la majorité blanche.Elon Musk s’affiche désormais en Israël, ou il s’est rendu en visite lundi 27 novembre. Le président israélien a rappelé le « rôle énorme » que le milliardaire a à jouer dans le combat contre la haine des Juifs, alors que l’antisémitisme effréné se propage sur son réseau social X. « Vous avez un rôle énorme à jouer parce que les plateformes que vous dirigez, malheureusement, abritent beaucoup de haine, de haine des Juifs, d’antisémitisme. Je pense que nous devons discuter de comment combattre cette haine », a-t-il dit à Elon Musk. « Ces gens sont abreuvés de propagande depuis qu’ils sont enfants. […] La propagande peut influencer l’esprit des gens à ce point-là », a constaté le patron de X et des géants Tesla ou SpaceX, sans évoquer de possibles mesures sur X.



Source link : https://www.lexpress.fr/monde/proche-moyen-orient/israel-hamas-la-treve-prolongee-jusqua-jeudi-trois-otages-franco-israeliens-liberes-O2PCYYAOM5EORASQ5ALZMG2MCM/

Author :

Publish date : 2023-11-28 21:28:20

Copyright for syndicated content belongs to the linked Source.

Tags : L’Express

Gaza : les 12 otages libérés par le Hamas et le Djihad islamique sont en Israël- Gaza : les 12 otages libérés par le Hamas et le Djihad islamique sont en Israël * Gaza : les 12 otages libérés par le Hamas et le Djihad islamique sont en Israël | Gaza : les 12 otages libérés par le Hamas et le Djihad islamique sont en Israël | Gaza : les 12 otages libérés par le Hamas et le Djihad islamique sont en Israël | Gaza : les 12 otages libérés par le Hamas et le Djihad islamique sont en Israël | Gaza : les 12 otages libérés par le Hamas et le Djihad islamique sont en Israël | Gaza : les 12 otages libérés par le Hamas et le Djihad islamique sont en Israël | Gaza : les 12 otages libérés par le Hamas et le Djihad islamique sont en Israël | Gaza : les 12 otages libérés par le Hamas et le Djihad islamique sont en Israël | | Gaza : les 12 otages libérés par le Hamas et le Djihad islamique sont en Israël | | Gaza : les 12 otages libérés par le Hamas et le Djihad islamique sont en Israël | | Gaza : les 12 otages libérés par le Hamas et le Djihad islamique sont en Israël |